Promo !

Les dieux de Platon : actes du colloque organisé à l’Université de Caen, Basse-Normandie, les 24, 25 et 26 janvier 2002

Plus de détails

Détails du produit

Platon n’a pas écrit de dialogue dont le thème eût été le divin ou la divinité, comme il l’a fait pour la justice, la science ou l’amitié. Sans doute parce qu’il est plus difficile de parler avec certitude des dieux que des “affaires humaines”, mais certainement aussi parce que, dans tous les dialogues, les dieux sont présents comme l’horizon de perfection que les hommes doivent chercher à rejoindre. Socrate ne reçoit-il pas un “signal divin” qui lui interdit parfois d’agir ? Le Phèdre n’affirme-t-il pas que les âmes humaines ont suivi le “cortège” d’un dieu ? Le Timée et le livre X des Lois, enfin, ne proposent-ils pas la première réflexion développée sur l’activité providentielle de la divinité ? Dès lors, les dieux traditionnels du panthéon homérique s’inscrivent dans l’ordre du monde aux côtés des astres qui sont les “nouvelles” divinités de Platon. Les dieux ont en commun avec les hommes de pouvoir contempler les Formes intelligibles. Ils ne sont donc pas le fondement ultime de la nature, mais comme son ornement le plus

Vous vendez ce produit ? Cliquez ici pour ouvrir votre boutique sur le site

Paiement cash
à la livraison

Produits
originaux

Livraison dans
48 Wilayas

1,650DA 1,155DA

Ajouter au panier
Vendu par : Dar Echihab

Description

Platon n’a pas écrit de dialogue dont le thème eût été le divin ou la divinité, comme il l’a fait pour la justice, la science ou l’amitié. Sans doute parce qu’il est plus difficile de parler avec certitude des dieux que des “affaires humaines”, mais certainement aussi parce que, dans tous les dialogues, les dieux sont présents comme l’horizon de perfection que les hommes doivent chercher à rejoindre. Socrate ne reçoit-il pas un “signal divin” qui lui interdit parfois d’agir ? Le Phèdre n’affirme-t-il pas que les âmes humaines ont suivi le “cortège” d’un dieu ? Le Timée et le livre X des Lois, enfin, ne proposent-ils pas la première réflexion développée sur l’activité providentielle de la divinité ? Dès lors, les dieux traditionnels du panthéon homérique s’inscrivent dans l’ordre du monde aux côtés des astres qui sont les “nouvelles” divinités de Platon. Les dieux ont en commun avec les hommes de pouvoir contempler les Formes intelligibles. Ils ne sont donc pas le fondement ultime de la nature, mais comme son ornement le plus

Avis des consommateurs

Il n’y a pas encore d’avis.

Avez-vous déjà utilisé ce produit ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.