Promo !

Ali Boumendjel (1919-1957) : une affaire française, une histoire algérienne

Plus de détails

Détails du produit

Enmars 1957, la presse annoncela mort d’un « petit avocat musulman »: « Qui a tué Maître Boumendjel? » titre France Observateur. On s’interroge sur un faux suicide. Mais que faisait donc ce« modéré» entre les mains des« paras»? Pourquoi a-t-il étéassassiné, comme le reconnaîtra le général Aussaresses dans ses mémoires en 2001?

L’homme était un militant de l’Union démocratique du Manifeste algérien (UDMA), l’organisation de Ferhat Abbas.Son parti, perçu commemodéré, bourgeois, francophone et intellectuel a été gommé de l’histoire officielle algérienne et largement ignoré par les historiographies françaises et algériennes. Au moment de son arrestation, Boumendjel faisait le lien entre la direction de l’UDMA et la direction algéroise du FLN. Il conjuguait alors, comme il l’avait toujours fait sans complexe, la culture française avec un nationalisme algérien, républicain et démocratique. Il y a plusieurs histoires dans cette histoire:une histoire française et une histoire algérienne, celle d’une affaire qui a secoué les intellectuels français et l’histoire d’un héros et d’un martyr. L’une et l’autre éclairent d’une lumière nouvelle les récits existants.

Vous vendez ce produit ? Cliquez ici pour ouvrir votre boutique sur le site

Paiement cash
à la livraison

Produits
originaux

Livraison dans
48 Wilayas

3,510DA 2,460DA

Ajouter au panier
Vendu par : Dar Echihab

Description

Enmars 1957, la presse annoncela mort d’un « petit avocat musulman »: « Qui a tué Maître Boumendjel? » titre France Observateur. On s’interroge sur un faux suicide. Mais que faisait donc ce« modéré» entre les mains des« paras»? Pourquoi a-t-il étéassassiné, comme le reconnaîtra le général Aussaresses dans ses mémoires en 2001?

L’homme était un militant de l’Union démocratique du Manifeste algérien (UDMA), l’organisation de Ferhat Abbas.Son parti, perçu commemodéré, bourgeois, francophone et intellectuel a été gommé de l’histoire officielle algérienne et largement ignoré par les historiographies françaises et algériennes. Au moment de son arrestation, Boumendjel faisait le lien entre la direction de l’UDMA et la direction algéroise du FLN. Il conjuguait alors, comme il l’avait toujours fait sans complexe, la culture française avec un nationalisme algérien, républicain et démocratique. Il y a plusieurs histoires dans cette histoire:une histoire française et une histoire algérienne, celle d’une affaire qui a secoué les intellectuels français et l’histoire d’un héros et d’un martyr. L’une et l’autre éclairent d’une lumière nouvelle les récits existants.

Avis des consommateurs

Il n’y a pas encore d’avis.

Avez-vous déjà utilisé ce produit ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.