Promo !

Du rond-point au giratoire

Plus de détails

Détails du produit

Une figure routière est apparue et prolifère dans l’espace urbain français. On l’appelle ” giratoire”, ou plus communément” rond-point “, nuance terminologique qui cache une ambiguïté : à la fois mouvement et forme. Pour mieux saisir les contours de ce statut équivoque, cet ouvrage propose de reconstituer une généalogie qui nous conduit d’abord au cœur des forêts de chasse et des jardins classiques, puis, via les embellissements du XVIIIe siècle et le Paris d’Haussmann, jusqu’à la fin du XIXe siècle – moment décisif où les inventeurs d’une nouvelle science nommée ” urbanisme ” (Cerda, Sitte, Stübben) cherchent une solution aux conflits des voitures dans les carrefours urbains. Mais c’est à Eugène Hénard, en 1906, que l’on doit l’invention du ” carrefour à giration “, dispositif que les architectes du XXe siècle ne cesseront de reprendre et de décliner. Si l’efficacité des carrefours giratoires en termes de circulation et de sécurité est désormais avérée, leur systématisation, issue d’une vision trop instrumentale de la voie, prive souvent cet équipement d’une approche urbanistique réfléchie. Au moment où un véritable réseau de giratoires-balises tend à réorganiser l’espace urbain, des architectes, paysagistes et artistes se penchent sur cette pièce du vocabulaire territorial courant. Ainsi, au travers de nombreux projets présentés, se dessinent les voies d’une possible réinvention du rond-point comme dispositif d’articulation majeur de la matrice viaire contemporaine

Vous vendez ce produit ? Cliquez ici pour ouvrir votre boutique sur le site

Paiement cash
à la livraison

Produits
originaux

Livraison dans
48 Wilayas

3,473DA 2,432DA

Ajouter au panier
Vendu par : Dar Echihab

Description

Une figure routière est apparue et prolifère dans l’espace urbain français. On l’appelle ” giratoire”, ou plus communément” rond-point “, nuance terminologique qui cache une ambiguïté : à la fois mouvement et forme. Pour mieux saisir les contours de ce statut équivoque, cet ouvrage propose de reconstituer une généalogie qui nous conduit d’abord au cœur des forêts de chasse et des jardins classiques, puis, via les embellissements du XVIIIe siècle et le Paris d’Haussmann, jusqu’à la fin du XIXe siècle – moment décisif où les inventeurs d’une nouvelle science nommée ” urbanisme ” (Cerda, Sitte, Stübben) cherchent une solution aux conflits des voitures dans les carrefours urbains. Mais c’est à Eugène Hénard, en 1906, que l’on doit l’invention du ” carrefour à giration “, dispositif que les architectes du XXe siècle ne cesseront de reprendre et de décliner. Si l’efficacité des carrefours giratoires en termes de circulation et de sécurité est désormais avérée, leur systématisation, issue d’une vision trop instrumentale de la voie, prive souvent cet équipement d’une approche urbanistique réfléchie. Au moment où un véritable réseau de giratoires-balises tend à réorganiser l’espace urbain, des architectes, paysagistes et artistes se penchent sur cette pièce du vocabulaire territorial courant. Ainsi, au travers de nombreux projets présentés, se dessinent les voies d’une possible réinvention du rond-point comme dispositif d’articulation majeur de la matrice viaire contemporaine

Avis des consommateurs

Il n’y a pas encore d’avis.

Avez-vous déjà utilisé ce produit ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + 8 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.