Promo !

Le langage (Alter n°19, 2011)

Plus de détails

Détails du produit

L’apport original de la phénoménologie semble pouvoir se ramener à la thèse décisive selon laquelle les phénomènes se présentent à nous avec un sens autochtone qui n’est pas projeté sur eux par nos schèmes langagiers. Ainsi la phénoménologie prétend-elle être en mesure de faire retour aux “choses mêmes” avant que le langage (en particulier celui de la science) vienne en transformer le sens propre. Cependant, on s’est peut-être un peu vite accoutumé à ce paysage méthodologique, jusqu’à ne plus voir qu’il ne va nullement de soi. Il revient alors à la phénoménologie de répondre à un certain nombre d’interrogations qui peuvent être autant d’objections : comment établir phénoménologiquement la précession de l’expérience sur le langage ? De quelle manière le langage peut-il dire l’expérience sans la “falsifier” ? Le langage serait-il à la fois l’instrument et l’obstacle de la description phénoménologique ? Plus fondamentalement, l’être n’est-il pas inséparable du logos de telle sorte que son dévoilement ne saurait s’accomplir indépendamment d’une langue déterminée ?

Vous vendez ce produit ? Cliquez ici pour ouvrir votre boutique sur le site

Paiement cash
à la livraison

Produits
originaux

Livraison dans
48 Wilayas

2,584DA 1,810DA

Ajouter au panier
Vendu par : Dar Echihab

Description

L’apport original de la phénoménologie semble pouvoir se ramener à la thèse décisive selon laquelle les phénomènes se présentent à nous avec un sens autochtone qui n’est pas projeté sur eux par nos schèmes langagiers. Ainsi la phénoménologie prétend-elle être en mesure de faire retour aux “choses mêmes” avant que le langage (en particulier celui de la science) vienne en transformer le sens propre. Cependant, on s’est peut-être un peu vite accoutumé à ce paysage méthodologique, jusqu’à ne plus voir qu’il ne va nullement de soi. Il revient alors à la phénoménologie de répondre à un certain nombre d’interrogations qui peuvent être autant d’objections : comment établir phénoménologiquement la précession de l’expérience sur le langage ? De quelle manière le langage peut-il dire l’expérience sans la “falsifier” ? Le langage serait-il à la fois l’instrument et l’obstacle de la description phénoménologique ? Plus fondamentalement, l’être n’est-il pas inséparable du logos de telle sorte que son dévoilement ne saurait s’accomplir indépendamment d’une langue déterminée ?

Avis des consommateurs

Il n’y a pas encore d’avis.

Avez-vous déjà utilisé ce produit ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.