Promo !

Le quantique : un paradoxe de la relativité ? : ces formules qui en savent plus que nous

Plus de détails

Détails du produit

La seconde, à l origine de la mécanique quantique une théorie opératoire qui a introduit la discontinuité et remis en question localité et causalité , a conduit à la discrétisation de l énergie et au photon. Deux conceptions opposées, que la théorie des cordes est incapable de concilier. Avant de chercher une superthéorie, ne peut-on expliquer plus simplement les bizarreries quantastiques comme l un des paradoxes de la relativité ? Ingénieur civil des mines, Jean Perdijon a été chercheur au Centre d études nucléaires de Grenoble et enseignant à l École de physique de cette ville. Il est l auteur de manuels techniques et d une douzaine d essais

Vous vendez ce produit ? Cliquez ici pour ouvrir votre boutique sur le site

Paiement cash
à la livraison

Produits
originaux

Livraison dans
48 Wilayas

1,941DA 1,360DA

Ajouter au panier
Vendu par : Dar Echihab

Description

Comment les physiciens, qui comptent pourtant parmi les scientifiques les plus durs, ont-ils pu perdre leur sens critique au point d admettre les conséquences de la mécanique quantique aussi contraires à toute logique que la complémentarité ou la non-séparabilité ? Revenons en 1905, année où Einstein a énoncé les deux formules E = mc2 et E = hv , que tout le monde admet depuis un siècle. La première, issue de la relativité une théorie réaliste et continue qui a précisé les principes de localité et de causalité , a conduit à une nouvelle interprétation de la masse et de l énergie.

Avis des consommateurs

Il n’y a pas encore d’avis.

Avez-vous déjà utilisé ce produit ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.