Promo !

Les phares

Plus de détails

Détails du produit

Battus, assaillis par les flots de toutes les tempêtes, les phares – gardiens de la mer – déchirent la nuit pour guider les navires. Voici leur histoire. Elle est fabuleuse. Des tours à feu de la Méditerranée au phare d’Alexandrie – une des sept merveilles du monde – dont les pierres avaient été scellées avec du plomb fondu, tous les phares du monde sont ici contés. Leur construction, souvent dramatique, leurs dimensions et caractères distinctifs, leur distribution géographique, rien ne manque. Avec aussi l’âme de ces phares où brûla le bois, l’huile, la résine, la houille… En 1878, les côtes de France sont signalées par quelque 572 phares, 760 bouées et 1450 balises. Prodigieuse odyssée que celle des bâtisseurs de l’impossible, sur des rochers flagellés par les terrifiantes colères équinoxiales de l’Océan. Des noms défilent comme autant de tragédies : Bell Rock, Skerryvore, Wolf-Rock dont on dit qu’aucun point des côtes anglaises ou françaises ne se défendit avec plus de rage et d’obstination que ce rocher malfaisant. L’engloutissement du phare d’Eddystone, la chute de celui de Fleetwood dans la mer d’Irlande, la vie des hommes assiégés par la mer durant des semaines, voire des mois, avec parfois la folie et la mort sont des pages extraordinaires. Dans les vagues gigantesques, au cœur de la nuit, les oiseaux de mer viennent se fracasser contre la coupole. Le phare ne doit pas, ne doit jamais s’éteindre. C’est leur prodigieuse aventure, tantôt maudite, tantôt bénie par le sel de la mer, qu’évoque superbement ce livre d’exception.

Vous vendez ce produit ? Cliquez ici pour ouvrir votre boutique sur le site

Paiement cash
à la livraison

Produits
originaux

Livraison dans
48 Wilayas

884DA

Ajouter au panier
Vendu par : Dar Echihab

Description

Battus, assaillis par les flots de toutes les tempêtes, les phares – gardiens de la mer – déchirent la nuit pour guider les navires. Voici leur histoire. Elle est fabuleuse. Des tours à feu de la Méditerranée au phare d’Alexandrie – une des sept merveilles du monde – dont les pierres avaient été scellées avec du plomb fondu, tous les phares du monde sont ici contés. Leur construction, souvent dramatique, leurs dimensions et caractères distinctifs, leur distribution géographique, rien ne manque. Avec aussi l’âme de ces phares où brûla le bois, l’huile, la résine, la houille… En 1878, les côtes de France sont signalées par quelque 572 phares, 760 bouées et 1450 balises. Prodigieuse odyssée que celle des bâtisseurs de l’impossible, sur des rochers flagellés par les terrifiantes colères équinoxiales de l’Océan. Des noms défilent comme autant de tragédies : Bell Rock, Skerryvore, Wolf-Rock dont on dit qu’aucun point des côtes anglaises ou françaises ne se défendit avec plus de rage et d’obstination que ce rocher malfaisant. L’engloutissement du phare d’Eddystone, la chute de celui de Fleetwood dans la mer d’Irlande, la vie des hommes assiégés par la mer durant des semaines, voire des mois, avec parfois la folie et la mort sont des pages extraordinaires. Dans les vagues gigantesques, au cœur de la nuit, les oiseaux de mer viennent se fracasser contre la coupole. Le phare ne doit pas, ne doit jamais s’éteindre. C’est leur prodigieuse aventure, tantôt maudite, tantôt bénie par le sel de la mer, qu’évoque superbement ce livre d’exception.

Avis des consommateurs

Il n’y a pas encore d’avis.

Avez-vous déjà utilisé ce produit ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.